Img
Je suis empli de bonheur !

Depuis qu’il est revenu à terre le Pirate Blanc ne rêve que de reprendre la mer pour les enfants, dans le cadre des Voiles Blanches Bettimask. Il prépare déjà avec ardeur, l’édition 2021 de la grande collecte itinérante de jeux et de jouets pour les moussaillons hospitalisés. En trois réponses, il dresse un premier bilan de l’opération 2020 et livre les raisons de son succès. Bonne lecture.

Quel bilan dresses-tu de la campagne 2020 des Voiles Blanches Bettimask ?

Nous avons observé tellement d’engouement, de soutien et d’encouragement que je ne peux être qu’empli de bonheur ! Premier point, la collecte de jeux et jouets. Nous rêvions d’atteindre 500 de ces jouets, nous sommes arrivés à la fin de notre dernière étape devant la Fondation Lenval avec 1112 jeux ! Incroyable ! A tel point que nous avons été contraints de décharger une partie du bateau à plusieurs reprises lors de nos escales dans les ports du parcours.

Chaque jour, les enfants hospitalisés étaient impatients de retrouver leur petite vidéo quotidienne afin de partager nos aventures et s’évader en embarquant virtuellement avec nous. Le jeu de carte à l’effigie du Pirate Blanc plaît également beaucoup et offre un vrai moment de partage lorsque les parents viennent visiter leurs enfants hospitalisés. Nous avons également reçu un très bel accueil dans les ports et de nombreux messages de soutien de toute la région PACA. Dans notre sillage, nous avons entraîné plein de belles et bonnes volontés, cela fait chaud au cœur et nous montre que cette opération a un véritable rôle à jouer. Et comme nous ne sommes jamais à court d’idées, nous vous réservons, à vous les enfants mais aussi aux adultes, plein de belles surprises à venir !

Qu’est-ce-qui explique ce résultat très positif ?

Les enfants sont ce que nous avons de plus précieux ! Chacun, je le pense, en a conscience et la participation à cette opération ne repose que sur un geste relativement simple : penser aux enfants et, lors d’un passage dans un magasin, choisir avec soin un petit cadeau même s’il ne coûte que quelques euros. Et puis l’équipage de Skaf, le voilier du Pirate Blanc, est composé de gens fort sympathiques !

Plus sérieusement, nous avons conçu une opération qui a nécessité un énorme travail de préparation et de réalisation par une équipe très restreinte certes, mais nous avons mis en place un projet qui limitait au mieux les contraintes pour les partenaires tels que les villes, les ports, les participants, les médias. Compte tenu du contexte sanitaire, il a également été nécessaire de prendre en compte cette donnée afin de permettre la tenue de cette campagne 2020 dans une situation très incertaine. Je pense surtout que, si la collecte de jeux et jouets constituait le noyau de cette opération, il n’en était pas la fin mais uniquement un moyen. Nous avons construit, tout autour de ce principe de collecte, un petit monde de rêve et d’aventure pour les enfants, mais également pour tous. L’enfant et le rêve, un programme très fédérateur. Et, au risque de se répéter, cet aspect fédérateur à permis de rassembler tout un panel de gens très motivés et compétents, ce qui constitue très certainement l’une des clefs de cette réussite de l’édition 2020.

Le Pirate Blanc n’est qu’un navigateur, mais son équipage regorge de gens très talentueux et soudés ! Sans oublier certainement le facteur le plus important : l’énergie ! Une énergie portée par la fierté. La fierté de ma Fille qui m’a accompagné tout au long de ce joli projet.

Quelles sont les perspectives d’avenir pour cette opération ?

L’idée consistait, dans les temps qui ont précédé cette édition 2020, à valider ou invalider notre projet au travers de cette première opération de collecte. Avec le rêve de pérenniser ces Voiles Blanches-Bettimask. Face à l’ensemble des facteurs de satisfaction évoqués plus en avant, il ne fait aucun doute qu’existe une véritable attente de la part tant des enfants hospitalisés que du personnel hospitalier sans oublier tous ceux à qui ces Voiles Blanches-Bettimask ont offert une petite parenthèse de rêve et de bonne énergie, vous savez, cette énergie qui fait que l’on a le sourire et que l’on a envie de partager avec les autres et de faire plein de jolies choses. Pour répondre plus directement à la question, nous avons déjà offert une centaine de jeux de cartes à l’effigie du Pirate Blanc dans le cadre de l’appel au don au profit des enfants victimes de la tempête Alex. Nous nous apprêtons à faire de même avec une autre association monégasque.

Surtout, nous avons mille et une idées. Que dis-je, des milliers ! Des idées dont nous sommes en cours d’étude de faisabilité afin d’amplifier et de compléter le dispositif. Bien évidemment, nous ne manquerons pas de vous tenir informés de toutes ces évolutions. Déjà, nous avons finalisé la bande-dessinée, le premier tome des Aventures du Pirate Blanc. Il nous faut encore trouver des fonds pour la faire imprimer mais nous espérons bien pouvoir offrir les premiers exemplaires aux enfants hospitalisés avant les fêtes de fin d’année. 

img